Articles à la une by Turquoise magazine

Philippe Faure-Brac :

Un des grands évènements de l’été fut le petit marché de la mandarine suivi du dîner bleu, une très belle initiative de Sébastien Tailpied, directeur de la Mandarine avec le soutien de L’association des commerçants de Saint-Tropez « Esprit village » et de votre serviteur, le magazine Turquoise.

1 BIS

En présence de Monsieur Philippe Faure-Brac, Meilleur sommelier du monde et MOF HC, nous avons apprécié et dégusté des vins régionaux sur cette magnifique placette de la Mandarine. Après avoir réalisé une dégustation à l’aveugle, ce grand professionnel nous a présenté sa sélection autour d'un dîner accord mets/vins. Un vrai moment de convivialité dans ce magnifique cadre au beau milieu des vignes mais surtout la rencontre avec un homme d’exception qui a su nous transmettre sa passion, éveiller nos consciences et bouleverser nos idées reçues sur les vins de Provence.

« Il y a encore peu de temps, nos vins de Provence étaient des vins de saison, des vins locaux et ils sont devenus plus intemporels, des vins bus toute l’année, avec un succès qui a franchi bien des frontières et s’est élargie à l’export… Les chiffres parlent d’eux même, nous confie Philippe. Techniquement nous avons beaucoup progressé et la qualité des vins est maintenant au rendez-vous. Investissement dans les caves, changement de génération, maîtrise du froid pour retenir les arômes, de l’oxydation, gestion du pressage, nous avons avancé à pas de géant sur le travail de la qualité du produit.
Moins de sucre, moins de soufre, plus d’équilibre, plus de fraîcheur, plus d’arômes, nos vins de Provence sont aujourd’hui très aboutis. De plus notre territoire est très diversifié avec des climats et des conditions très différentes.
Entre le haut Var et le littoral les influences sont extrêmement différentes et pourtant nous restons en Côtes de Provence. Nous avons des Vins plus frais plus acide en altitude, alors qu’ils seront plus solaires sur le littoral. C’est toute la richesse de notre territoire »

Le Blanc de Provence prend une place de plus en plus importante sur nos tables, quelle en est la raison pour vous ?

« Avec le sol calcaire, il y a d’excellents résultats en blanc. J’ai moi-même un petit coup de coeur pour les blancs de la Londe. Le Rolle est un cépage très intéressant et Sémillon Rolle offre un bon équilibre. Par exemple, la région de Cassis réalise des blancs exceptionnels, avec le calcaire et les entrées fraîches des calanques. Quant aux Rouges de Provence ils sont souvent bus trop jeunes à mon goût car il y a de très beaux vins de garde. »

Quel avenir pour notre rosé de Provence ?

« Il est intéressant d'apprendre à découvrir et boire le Rosé de garde. C'est un vin plus gastronomique, plus dense avec des accords très intéressants à proposer. Ici vous avez appris à consommer le millésime de l'année, mais il y a un travail très intéressant à faire en le consommant différemment. Et puis c'est un vin que l'on peut boire toute l'année maintenant, il y a de moins en moins de saison pour boire un bon Rosé. Sans compter le développement des terrasses et l'évolution de la gastronomie avec des cuisines plus légères accordant le rosé plus facilement. Les jeunes aiment le rosé, c'est un vin qui se boit à l'apéritif très facilement sans aucune complication. Aucune inquiétude donc pour les Rosés de Provence et leur avenir. La chose la plus importante à mes yeux c'est de conserver notre patrimoine. Il faut que les vins et les domaines gardent leur âme. Les personnes fortunées se sont toujours intéressées à la région et à nos magnifiques domaines. C'est une grande chance d'avoir ces paysages et ce climat qui sont indéniablement de gros atouts pour nos investisseurs qui cherchent alors à rendre l'utile à l'agréable. »

Philippe Faure-Brac est un orateur hors pair. Il a le don de nous abreuver et partager son savoir avec gourmandise et délicatesse et nous ne nous lassons jamais de l’écouter.Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de croiser son chemin, cet homme ne s'arrête jamais, voici en quelques lignes son actualité : Un nouveau livre à la rentrée "Accords vins et mets" Toujours à la tête de la présidence des sommeliers de France qui organise le prochain concours du meilleur sommelier du monde en février 2022 ou 2023. Son restaurant à Paris ”Le bistrot du Sommelier” 97, boulevard Haussmann qu'il dirige d'une main de maître depuis 37 ans. La radio avec l’émission « In Vino » tous les week-ends sur Sud Radio et le cinéma avec un film franco-japonais, l'histoire d'un chef de cuisine qui rêve d'avoir trois étoiles au Michelin. Entouré de Gérard Depardieu en chef de cuisine, Sandrine Bonnaire, Pierre Richard… Notre chef sommelier se mettant dans la peau de son personnage se retrouvera, nous l'espérons, sur la grande toile du Festival de Cannes.En attendant aussi de le retrouver l'an prochain à nos côtés à Saint-Tropez c'est pour nous un grand bonheur de partager avec vous, chers lecteurs, la générosité de ces belles personnes qui mettent en lumière notre patrimoine et nos valeurs et que le monde entier nous envie.