Articles à la une by Turquoise magazine

ASMAA KHAMLICHI : Expose Guy Bourdin chez Christie's Paris 10 Novembre 2020

Artiste et amoureuse de Saint-Tropez, fille de la mer et du soleil, Asmaa Khamlichi la star du cinéma Marocain nous confie son amour éternel pour la cité.

1 BIS

Vous l’avez sans doute croisé dans une des nombreuses ruelles gorgées de soleil de Saint-Tropez, se délectant de la douceur de vivre de ce joli village, qu’elle a adopté depuis son adolescence.

« Tout m’a toujours fasciné ici depuis le premier jour, l’histoire de Saint-Tropez, le mythe, le cinéma, l’énergie et la douceur de ce village ». Actrice et productrice depuis une vingtaine d'années avec 25 films au Maroc, Asmaa est une femme passionnée et engagée.

Fascinée par les couleurs, la lumière, la mise en scène, Asmaa a parcouru le monde et comme un grand nombre d’artistes, elle a posé ses valises à Saint-Tropez pour y séjourner quelques mois chaque année.

« Ce n’est pas négociable, nous confie-t-elle. Cette terre est différente de toutes les autres. Je l’ai découvert de nombreuses fois par la mer. J’ai eu la chance de naviguer sur les plus beaux voiliers du monde et fais beaucoup de régates des voiles de Saint-Tropez. Par la Terre, j’aime flâner, respirer, me poser dans cette nature si colorée. Les couleurs, le cinéma, Brigitte Bardot, Louis de Funès, ces légendes du cinéma qui font rêver encore beaucoup de monde aujourd’hui et qui ont mis leur empreinte indélébile dans ce village en font un lieu magique et qui ne change pas malgré tout ce qu’on peut dire.

En tant qu’artiste, j’ai toujours aimé la lumière et sa subtilité, les mises en scène et les femmes, j’ai une grande admiration pour elles et tout ce qu’elles représentent. Dès mon plus jeune âge, j’étais fascinée par le travail d’un grand photographe travaillant pour le magazine Vogue dans les années 70. Le grand Guy Bourdin, le maître de beaucoup d’artistes d’aujourd’hui tel que LaChapelle. J’ai été fasciné par la mise en scène et la lumière de ses photos qui me rappelle celle du cinéma. Cette lumière maitrisée techniquement et véritable source de joie pour la vue. Le côté coloré des photos me rappelle beaucoup Saint Tropez. Tout ceci contribue à une certaine beauté de l’image qui n’est pas sans rappeler celle du cinéma. Vous l’aurez compris j’aime le cinéma et j’aime la photo, Guy Bourdin me rappelle Saint Tropez et je ne suis pas surprise de savoir que beaucoup d’artistes sont tombés amoureux de cette ville magique.

J’ai tout gardé, tout collectionné et je suis très heureuse aujourd’hui de pouvoir lui consacrer le 10 Novembre chez Christie's à Paris, une très belle exposition avec une vente aux enchères. Je trouvais ces photos magiques, troublantes avec une lumière qui me touchait, me transperçait. Guy Bourdin me fascine et pour moi il était important que j’expose une partie de ma collection. On y trouvera beaucoup de femmes, c’est une évidence. Saint-Tropez est une femme aussi, Colette, Françoise Sagan, Brigitte Bardot … Tant de femmes qui ont marqué l’histoire de la cité et qui ne cessent de nous faire rêver…

Je ne peux rester une année sans revenir dans la ville et ressentir ces émotions uniques. Je voudrais exprimer mon amour pour la ville de Saint-Tropez. Un amour très spécial et qui dure depuis longtemps. Un amour que je voudrais partager. « Amour de Saint-Tropez » comme disait Henri Salvador. »