Articles à la une by Turquoise magazine

Le 1051, la nouvelle plage chic et décontracté de Pampelonne

Maxime Lamon, 7ème génération d’un domaine viticole sur la plage de Pampelonne, se réapproprie les lieux avec le lancement du 1051. Pionnier dans le schéma d’aménagement du littoral de la plage de Pampelonne, il choisit l’architecte Thomas Paturle pour donner vie à son concept d’un restaurant de plage chaleureux, convivial et authentique.

1051 2
1051 3

A 21 ans Maxime porte en son sang l’influence de ses ancêtres et la restitue à travers cette réalisation. Après trois ans d’études à l’institut Vatel de Lyon, il reprend en main l’ancienne plage Bora Bora laissée en gérance depuis 1962. Il dépose un permis de construire en 2016, décide de recréer un lieu nouveau dans l’air du temps, tout en gardant le charme des intemporels cabanons de plage qui ont fait la réputation de Pampelonne. C’est un beau challenge pour lui qui veut développer de A à Z ce restaurant qui lui tient particulièrement à cœur.

La force de l’histoire familiale

Avec force et volonté les arrière grands-parents maternels de Maxime, Germaine Giraud-Bremond et Camille Giraud, ont développé le domaine des Eucalyptus. Pupille de la nation Germaine hérite en 1914 de ce vignoble. En 1962 Camille décide de déposer un permis de construire et de créer, face à la mer, un cabanon du nom de Bora Bora. Avec Marc Seillon, son compagnon, Louise, leur fille ainée, va reprendre la suite et créer à son tour une maison d’hôtes, un camping à la ferme et entretenir le vignoble. Dans les années 1990, Florence Seillon-Lamon va apporter sa touche personnelle et valoriser ce domaine familial.

1051 1

Aujourd’hui une page se tourne. Maxime reprend la plage, et ses parents Florence et Philippe s’occupent du vignoble et de la maison d’hôtes. Le 1051 est sur un domaine privé. Par son emplacement privilégié la plage entre dans la loi littorale et les architectes des bâtiments de France. Ce cabanon chic s’inscrit dans le développement durable avec une carte locale élaborée avec des producteurs locaux comme les « Jardins de la Piboule » à Grimaud. Une carte que le Chef Alain Goince renouvelle toutes les 2 à 3 semaines en suivant la saisonnalité des produits. Simple, frais et fait sur place voilà l’identité du 1051.

Le 1051 a vocation à rester ouvert toute l’année car Maxime souhaite proposer un lieu à disposition des locaux qui restent ancrés au sein du Golfe de Saint-Tropez.
Dans cet endroit où l’amabilité, la chaleur humaine et la bienveillance sont au cœur du service, il lance une invitation à partager ici des moments uniques et à rencontrer des gens en toute convivialité. Un retour aux sources…

Isabelle DERT-BONO