Articles à la une by Turquoise magazine

Hôtel de Paris, Saint Tropez à ses pieds

Au milieu des poissons volants, dîner arty sur le rooftop de Saint Tropez à l’Hôtel de Paris

Au dernier étage de l’Hôtel de Paris Saint-Tropez, un rooftop digne des métropoles les plus cosmopolites accueille un espace détente et restauration surplombant la Cité du Balli et le Golfe de Saint Tropez. Un écrin à ciel ouvert où les soirées sont animées par DJ Grace, et où la toute nouvelle Chef Sonia Dekmous a posé ses couteaux. A 26 ans, elle prend les rênes de la restauration de ce palace après en avoir gravi tous les échelons en à peine trois ans. Influencée par ses origines, la carte de cette jeune lyonnaise a des envolées méditerranéennes. Colorées, chaleureuses, féminines, ses recettes sont élaborées avec passion. La salade indienne et le mi-cuit de thon en sont déjà les plats phares. Quant aux poissons entiers grillés au fenouil sauvage, thym, laurier et citron, et à la côte de veau romarin et olives, ils ne sont pas loin du trio de tête !

Pour Sonia, le plus important est de donner du plaisir dans l’assiette et d’en prendre en cuisine. Alors quand elle nous invite à l’y rejoindre on ne se fait pas prier. Sourire et rigueur sont ses maîtres mots. Un sourire qu’elle arbore en travaillant les produits du jour, qui démontre à quel point elle est heureuse dans son élément. Elle nous fera goûter son délicieux carpaccio de Saint Jacques wasabi et aneth ; son tartare de saumon acidulé avec une huile infusée aux secrètes saveurs épicées ; et son « Partage mezzé » aux parfums envoutants d’orient invitant à la convivialité autour d’une assiette gourmande dont les saveurs la représentent avec générosité.

Sonia vit sa cuisine « C’est une passion qui me donne envie d’aller travailler tous les matins. Il y a de la pression, mais elle me porte. J’ai travaillé pour les brasseries Bocuse de Lyon dont la phrase emblématique est « Quand la cuisine devient passion, la cuisine n’a plus d’heure. » et c’est ce que je vis actuellement. Je ne sens pas le temps passer. Ma vie c’est la cuisine, tant qu’elle me fera vibrer chaque jour ! » Elle a un respect infini pour ces grands chefs chez qui elle a fait ses classes « Ces grands chefs-là sont mes exemples et mes maîtres, ils passaient leur vie en cuisine. » Tout est fait maison, sur place et passe par ses mains expertes et inventives. Elle a un choix pointu de produits et d’artisans locaux et fait confiance à Yann Ménard du Jardin de la Piboule dont elle aime la recherche constante et l’exigence. Aujourd’hui elle joue sa partition et aime voir un client prendre ses plats en photo « C’est une vraie satisfaction, encore plus quand les assiettes reviennent vides ! » Pour les desserts elle laisse œuvrer le chef pâtissier William Franjou qui renouvelle chaque jour un choix cornélien de gourmandises…que je n’ai pas encore eu le temps de toutes goûter !

Hotel De Paris 1
Hotel De Paris 2

L’Hôtel de Paris, un hôtel sous influences féminines d’art et d’engagements

Madame Dray est la propriétaire de ce superbe établissement tropézien. Elle a choisi de placer sa direction entre les mains de Danielle Lagrange, amoureuse des projets artistiques d’envergure. Ainsi le week-end « street art » en collaboration avec les formations du Louvres a ouvert la saison en beauté en recevant l’artiste Mickael Beerens venu créé en live une fresque monumentale. Son triptyque de carpes koïs restera exposé dans le hall d’entrée où il trône en majesté.

Des poissons dans l’air

Autre artiste invité pour 2018 Sylvain Subervie a fait de l’Hôtel un écrin pour ses œuvres monumentales. Sculpteur français autodidacte, il s’inscrit dans la ligne de Maurice Druon dont il reprend la maxime « L’art rend la vie honorable, donc supportable. » Son déjà célèbre banc de poissons volants ondulant sous la brise du rooftop est une des attractions de la saison. Cherchant le meilleur angle de prise de vue, les photographes amateurs se régalent des courbes et transparences jouant avec le paysage de la baie, et les réseaux sociaux voient fleurir les publications. La littérature est elle aussi invitée à séjourner au Paris au travers des « conversations secrètes d’Agnès Bouquet ». Ses rencontres avec des personnalités engagées, passionnées, drôles et créatives, inventant et construisant le monde d’aujourd’hui et son futur, sont des bouffées de culture ouvertes au public. Ces rendez-vous mensuels éclectiques et pleins d’audace deviennent un des incontournables happening de l’Hôtel de Paris Saint-Tropez.

hotel de paris 3

Si l’art est omniprésent, l’engagement pour la protection de la nature et des océans sera une des préoccupations de l’équipe de l’établissement qui participe aux « Journées des Océans » à Porquerolles en juin, relayant l’évènement à Saint Tropez. Danielle Lagrange souligne « En invitant la culture et la préservation de la nature dans nos murs, j’aimerais que le public n’entre pas à l’hôtel uniquement pour dormir. » Avec sa signature élégante et conviviale, elle veut décomplexer l’hôtellerie de luxe afin de la rendre accessible aux visiteurs. Vous ne viendrez plus à l’Hôtel de Paris par hasard, mais bien pour le plaisir de découvrir.