Articles à la une by Turquoise magazine

La vie Sea, Fly and Fun du jeune cogolinois Nino Liboni

Vice-champion de France deKitesurf Freestyle, vice-champion d’Europe, classé 4ème mondial, le palmarès de Nino Liboni est, à 16 ans, aussi long que les rivages qui le voient évoluer. Du Brésil au Sri Lanka, du Mexique aux îles Canaries et de l’Almanarre à Saint-Tropez, le jeune prodige aux allures de surfeur californien, suscite l’admiration des promeneurs du bord de mer, et toujours plus de respect de la part de ses challengers.

J’ai commencé à rider vers 9, 10 ans, j’étais dans les premiers jeunes pratiquants en France. Nous n’étions pas très nombreux, maintenant ce sport se pratique de plus en plus tôt. C’est un sport récent qui a débuté en France. Aujourd’hui, on peut dire que partout où il y a de l’eau et du vent, il y a du Kite. La passion pour ce sport m’a été transmise par mon père qui a commencé le Kitesurf dès sa sortie, il y a une vingtaine d’années. Ma mère aussi est très investie. Elle ne pratique pas, mais s’occupe de mettre le sport en image, en photo et vidéo, un domaine qui m’intéresse aussi beaucoup.

En l’air ou sur l’eau, il n’y a aucun parcours de tracé, nous sommes libres de choisir notre direction.

S’entrainer, toujours, pour progresser encore

J’ai la chance de souvent voyager pour m’entrainer dans de bonnes conditions, comme au Brésil, en Grèce ou au Maroc. Nous sommes une bande d’amis, et nous nous coachons mutuellement. Le sport est encore jeune, et les coachs ne peuvent pas nous accompagner lors de nos déplacements. J’ai déjà l’avantage d’avoir des sponsors qui me soutiennent, comme North kiteboarding, Feelfree, Kdc, et Tingerlaat. Il y a aussi le Lycée Costebelle, à Hyères et le *CREKH, mon Lycée et mon centre d’entrainement dans la région. J’y ai beaucoup d’amis, d’un super niveau ! Nous nous motivons mutuellement, ce qui nous permet de progresser en compétition dans un bon esprit. C’est cool. Il y a une bonne ambiance. Lavie Sea, Fly and Fun du jeune cogolinois Nino Liboni.

À la lumière des spots du Golfe de Saint-Tropez

Je suis le premier Kitesurfer licencié à la Société Nautique de SaintTropez. Avant, ce sport était géré par la Fédération française de Vol Libre, il dépend aujourd’hui de la Fédération française de Voile. Étant né à Saint-Tropez, c’est normal que j’y sois inscrit. J’aime beaucoup rider ici. Que ce soit à La Bouillabaisse quand souffle le Mistral, à Guerrevieille, où on va surtout surfer pour s’amuser, à Beauvallon quand il y a vent d’est, à Pampelonne, ou au spot de Gigaro par sudouest thermique. On se déplace en fonction des conditions météo.

Tout le monde peut Kiter la terre

Le Kitesurf est vraiment un sport pour tous. On a vu, il n’y a pas longtemps, l’ancien président Obama faire le buzz. Il s’y est mis à presque 60 ans ! Peu importe le gabarit, fille ou garçon, habitué au sport ou pas, il n’y a pas de question de physique. L’initiation peut paraître difficile au début, mais après, au niveau de l’accessibilité, tout le monde peut s’y mettre. On se fera toujours plaisir. Le Freestyle, le Kite que je pratique, concerne les figures, les sauts. Le Surfite consiste à surfer la vague. C’est comme le surf, mais en plus le Kite nous tire vers le haut. Les planches sont différentes, avec plusieurs supports pour les pieds. Moi, j’utilise des « Twin Tip » qui permettent d’aller dans les deux directions, à la différence des modèles directionnels, utilisés pour les « races » (courses).

La liberté, d’un coup d’aile

La carrière des Kitesurfers n’est pas très longue, c’est une passion que je vais bien sûr vivre à fond. J’envisage aussi à côté une école d’art, de cinéma. Je ne me suis pas encore vraiment décidé. Mes figures préférées ? J’en ai autant dans « le Old School », les premières figures, que dans le « New School », plus aériennes. Pour en citer quelques-unes, il y a les B 15, 317, Low Mobe, Blind Judge 3, Front Blind, Hinter Burger, Surf Stropless, Airs Flips, Réception Tooside, Double s-Bend Pass, Jésus Walk aussi (voir vidéos Nino Liboni !) … Oui, c’est un vocabulaire qui sent bon la Provence ! La sensation que procure le Kitesurf ? La vraie traduction de Kite est cerf-volant, et, se sentir emporté par une aile est une sensation extraordinaire… En l’air ou sur l’eau, il n’y a aucun parcours de tracé, nous sommes libres de choisir notre direction. Le sentiment de liberté ressenti est vraiment très fort !

Facebook.com/Nino-Liboni-Kiteboarding
Centre Régional Excellence Kitesurf Hyérois